Logo Pacte Mondial reduit 2-FIVES

Par son adhésion en 2011 au Pacte mondial de l’ONU, Circet affirme sa volonté de se positionner en tant qu’entreprise citoyenne et responsable. L'entreprise adopte ainsi des valeurs fondamentales en matière de droits de l’homme, de normes du travail, d’environnement et de lutte contre la corruption.

Les actions de Circet dans le cadre du Pacte mondial de l'ONU

Engagement de la Direction

Circet et ses filiales se sont fixé comme règle constante d’exercer et de déployer leurs activités dans le respect des lois et règlements applicables dans les pays où sont exercées ces activités et dans le respect des prescriptions définies dans son code éthique. 

Communication sur le progrès 2017

 

 

Droits de l’homme

Au-delà des lois et règlements applicables, Circet et ses filiales s’engagent à respecter le droit international relatif aux droits de l’homme selon lequel tout être humain possède des droits universels, inaliénables, quel que soit le droit en vigueur.

Normes du travail

Circet réalise ses prestations en France métropolitaine. Les contrats de travail de ses salariés sont de droit français.

L’entreprise respecte les recommandations de l’Organisation Internationale du Travail relatives :

  • à l’âge minimum,
  • à l’interdiction du travail forcé, et
  • au droit d’organisation et de négociation collective (recommandations C138, C29, C105 et C98).

Circet a mis en place un système de management de la sécurité avec un suivi précis de différents indicateurs. Avec de la prévention au travers de la formation du personnel aux risques électriques et travaux en hauteur, de la sensibilisation aux risques liés à l’amiante et des formations Sauveteur Secouriste au Travail.

Les résultats sont visibles au travers du décompte des accidents du travail. Même avec une évolution importante de nos effectifs, le taux de fréquence (TF) est en diminution constante depuis 5 ans pendant que le taux de gravité a été divisé par deux.

Environnement

Circet se mobilise pour le respect de l’environnement et son amélioration constante. Cette mobilisation se traduit par la mise en œuvre d’un système de management de l’environnement, conforme à la norme ISO 14001, étroitement intégré au système global de management qualité du groupe. La certification finale a été obtenue en septembre 2012.

Après avoir déterminé ses Aspects Environnementaux Spécifiques (AES) ainsi que ses Impacts (IES), Circet a identifié deux axes d’amélioration, sur la gestion des déchets et sur les émissions de CO². Des actions ont alors été menées pour diminuer ces impacts :

Le parc véhicule Circet a une moyenne d’âge de moins de 2 ans et est vérifié régulièrement par des professionnels.

Les déchets sont triés et traités par des prestataires qui les valorisent. Ils sont suivis au travers des Bordereaux de Suivi de Déchets qui identifient les traitements réalisés.

Lutte contre la corruption

Circet :

  • ne verse aucun fonds aux partis politiques ou aux titulaires d’un mandat public,
  • ne verse aucun fonds à une quelconque autorité administrative ou gouvernementale en vue de l’obtention d’une intervention favorable,
  • enregistre toute opération d’actifs, passifs dans ses livres de comptes tenus conformément aux lois comptables.

Les indicateurs

Afin de suivre les progrès effectués au sein de l’entreprise, Circet a mis en place et suit plusieurs types d’indicateurs, notamment sur l'évolution de la population des salariés.

Deux indicateurs qui montrent que les salariés restent dans l’entreprise, sans discrimination sur l’âge, la tranche des 55-65 ans et la part des salariés présents dans l’entreprise depuis 5 à 9 ans sont toutes deux en augmentation.

Le Pacte mondial des Nations Unies

Il n’y a jamais eu, dans l’histoire de l’humanité, une telle convergence entre les objectifs de la communauté internationale et ceux du monde de l’entreprise. Ces objectifs communs – tels que la création de marchés, la lutte contre la corruption, la protection de l’environnement ou encore l’insertion sociale – ont permis la mise en place de partenariats sans précédent, ainsi qu’un esprit d’ouverture dans les relations entre les entreprises, les pouvoirs publics, la société civile, le monde du travail et les Nations Unies.

Lancé en juillet 2000, le Pacte mondial des Nations Unies est à la fois un ensemble de politiques et un cadre pratique, à l’attention des entreprises qui ont pris l’engagement du développement durable et de pratiques commerciales responsables. En tant qu’initiative visant le niveau directorial, et approuvée par les hauts responsables des entreprises en question, le Pacte mondial vise à l’alignement des activités et stratégies des entreprises du monde entier sur dix principes universellement reconnus, dans les domaines des droits de l’homme, du travail, de l’environnement et de la lutte contre la corruption.

Les entreprises doivent donner un sens concret à leur action et respecter les valeurs et principes qui font le lien entre toutes les cultures et tous les peuples.

Ban Ki-moon
Secrétaire général des Nations Unies